Le renouveau pour la Haute-Saône

Entretien réalisé par Dylan Demarche de Vellexon, 19 ans, étudiant en Histoire à Besançon


1 • QUEL DÉPUTÉ SEREZ-VOUS ?


JE SERAI UN DÉPUTÉ À 100 %.
Je ne cumulerai ma fonction parlementaire avec aucune autre responsabilité indemnisée ou rémunérée. La Haute-Saône mérite qu’on lui donne tout et je veux tout lui donner. Plus encore, les Haut-Saônois ont le droit d’avoir un élu engagé à temps plein pour les servir et servir leur territoire. C’est la finalité de mon engagement.

JE SERAI UN DÉPUTÉ EXEMPLAIRE.
Pour cela, il faut déjà être un candidat exemplaire. J’ai démissionné de mes fonctions au Sénat le jour où j’ai été désigné candidat officiel pour la droite et le centre. Mon équipe de campagne est composée exclusivement de bénévoles et aucun denier public n’est utilisé. Si je suis élu, je recruterai des collaborateurs uniquement pour leurs compétences et motivés pour servir notre territoire. Ma suppléante ne sera pas ma collaboratrice parlementaire. Elle ne sera donc pas indemnisée ou rémunérée. Elle continuera à se consacrer à sa carrière professionnelle, à ses mandats et à sa vie familiale. Elle sera un relais précieux.

JE SERAI UN DÉPUTÉ DE TERRAIN
et à l’écoute des Haut-Saônois. Durant mon mandat, je m’engage à visiter chacune des communes de la circonscription. J’organiserai également chaque année une rencontre avec les habitants dans les bourgs-centres et une réunion avec les élus dans toutes les intercommunalités.


2 • QUELLES SERONT VOS PRIORITÉS ?


JE SOUHAITE RÉHABILITER LE TRAVAIL,
pour que ceux qui travaillent gagnent toujours plus que ceux qui n’ont pas d’activité. L’égalité  n’est pas que chacun ait le même revenu, mais que chacun ait un revenu en fonction de ses efforts. C’est pourquoi je défendrai le rétablissement des heures supplémentaires défiscalisées et le plafonnement des allocations sociales.
Maire de Vauconcourt-Nervezain, commune de 230 habitants, JE NE VEUX PLUS QUE LA « RURALITÉ » SOIT LA GRANDE OUBLIÉE de ceux qui dirigent notre pays à Paris. L’État doit pleinement jouer son rôle de garant de la solidarité entre les territoires et aider fortement les territoires ruraux, notamment ceux en grande fragilité. N’oublions jamais que la France ne serait pas la France sans ses milliers de villages et de clochers. Ils participent à son identité. De la même manière, JE VEUX CONSTRUIRE L’AVENIR DE LA HAUTE-SAÔNE. Elle a de nombreux atouts : un riche patrimoine, de réels savoir-faire, un positionnement géographique stratégique en Bourgogne-Franche-Comté et en Europe. Je défendrai donc tous les dossiers qui présentent un intérêt pour notre département.


3 • POURQUOI VOTER POUR VOUS ?


J’ai été désigné par ma famille politique comme candidat de la droite et du centre, après le renoncement d’Alain Chrétien à se présenter, et je suis un « enfant du pays », pour reprendre le titre d’un roman. JE CONNAIS BIEN NOTRE TERRITOIRE, pour y vivre depuis toujours, et sur lequel ma famille est établie depuis plusieurs générations. J’AI L’EXPÉRIENCE LÉGISLATIVE ET LES COMPÉTENCES JURIDIQUES NÉCESSAIRES pour être un député autonome et efficace. Surtout, J’AI LES CONVICTIONS, LA VOLONTÉ ET L’ÉNERGIE POUR SERVIR MON DÉPARTEMENT ET MON PAYS, avec la capacité de fédérer les femmes et les hommes. Enfin, je pense avoir une vision assez juste de la société française et des aspirations des Français.